Dialogue avec Dieu

Dialogue avec Dieu

Traduction d’un article anglais* par Yadira C., 21 ans, diplômée en LEA et Rébellutionnaire

Moi: Seigneur, est-ce que je peux te poser une question?

Dieu: Bien sûr.

Moi: Tu ne m’en voudras pas, n’est-ce pas?

Dieu: Non. Je te l’assure.

Moi: Pourquoi as-tu permis que j’ai autant de soucis aujourd’hui?

Dieu: A quoi tu fais référence?

Moi: Ben, je me suis levé en retard

Dieu: Oui.

Moi: Ma voiture a eu un mal fou pour se mettre en route.

Dieu: D’accord.

Moi: Lors du déjeuner mon sandwich a été mal fait et j’ai dû attendre.

Dieu: Hmmmm

Moi: Dans le chemin de retour mon portable est mort juste au moment où je recevais un appel.

Dieu: Ok.

Moi: Et la cerise sur le gâteau c’est qu’une fois chez moi j’ai voulu tremper les pieds dans ma nouvelle machine à massages relaxants mais elle ne MARCHAIT PAS! Tout est allé de travers aujourd’hui! Pourquoi as-Tu permis cela ?

Dieu: En fait, l’ange de la mort était à ton chevet ce matin, alors j’ai envoyé un de mes anges pour qu’il lutte et que tu aies la vie sauve. Pendant ce temps je t’ai laissé dormir.

Moi (humilié): Oooh

Dieu: Je n’ai pas permis à ton moteur de se mettre en route car autrement tu aurais eu un accident mortel à cause d’un conducteur ivre qui était sur ton chemin habituel.

Moi (honteux) : …

Dieu: La première personne qui avait fait ton sandwich était malade et je ne voulais pas qu’elle te contamine avec sa maladie, je sais que ça te dérange de t’absenter au travail.

Moi (gêné): Ok

Dieu: Ton portable est mort car la personne qui t’avait appelé allait rendre un faux témoignage après ce que tu aurais dit lors de cet appel. Pour te protéger j’ai préféré que tu ne puisses même pas répondre à l’appel.

Moi (avec douceur): Je vois Seigneur.

Dieu: Ah… Quant à ta machine de massage pour les pieds, elle allait provoquer un court-circuit qui aurait coupé le courant chez toi. Je ne crois pas que tu voulais être dans le noir ce soir.

Moi: Je suis désolé Seigneur.

Dieu: Ne sois pas désolé, seulement apprends à me faire confiance en tout… tant dans les bonnes choses que dans les mauvaises.

Moi: Je te ferai confiance.

Dieu: Et n’hésite jamais à croire que mon plan de ta journée est TOUJOURS meilleur que le tien.

Moi: Je le croirai Seigneur. D’ailleurs, merci pour TOUT ce que tu as fait pour moi aujourd’hui.

Dieu: Pas de souci. C’était juste un jour comme les autres, car je suis Ton Seigneur et Ton Dieu… Je prends plaisir à veiller sur mes enfants.

* Si vous trouvez l’article original, faites-le savoir par commentaires, nous le rajouterons immédiatement !

Rébellutionnaire, souviens-toi que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu ! (Romains 8.28)

Auteur : Anonyme