Missionnaire pour Christ : Bien plus qu’un métier, une passion ! (Partie 2)

Post de Jonathan D., 21 ans, militaire, étudiant et rébellutionnaire

Partie 2

Je suis fier de l’évangile !

Au-delà du fait de ne pas avoir honte de Jésus et de son message, soyons même… fiers de cet évangile ! Qu’il fasse l’objet permanent de nos pensées, depuis notre réveil jusqu’à notre coucher ; soyons rassurés, en paix, et heureux de ce que Dieu a fait et fera gratuitement dans notre vie.

Annoncer la bonne nouvelle du pardon des péchés en toute occasion ne signifie sûrement pas  foncer tête baissée. Je pense que Dieu nous appelle à marquer intelligemment notre génération en comptant non pas sur nos propres forces mais sur le ministère d’illumination du Saint Esprit, qui seul disposera le cœur des gens à recevoir la Parole de Dieu (1 Corinthiens 2.11-13). Ne confondons pas l’urgence et la précipitation ; j’ai travaillé plusieurs fois aux urgences médicales et je vous assure que dans toute urgence il y a toujours une part d’imprévu ! En tant que futur médecin, j’ai appris qu’il faut se reposer sur ses connaissances et sa petite expérience. Et en tant que chrétiens joyeux d’annoncer la bonne nouvelle de Jésus, nous devons :

  • Avoir pleinement confiance dans les promesses de Christ (Josué 1.7-9 ; Matthieu 28.20),
  • Etudier la Bible et prier pour savoir comment défendre de façon raisonnée, claire, précise, douce et complète notre croyance face aux détracteurs de la foi (Colossiens 4.2-6),
  • Et commencer le plus tôt possible sans croire que nous sommes trop jeunes, pas suffisamment prêts pour servir Christ (1Tim 4v12).

Attention je m’entends bien et je le répète : soyons zélés, mais ne fonçons pas tête baissée. La vie en Christ est fabuleuse mais c’est un marathon, pas un sprint ! Je ne vois pas forcément  un jeune de 16 ans prêcher tous les dimanches matin, il faut une certaine expérience aussi, vous voyez l’idée ? Mais nous pouvons être un flambeau partout où nous allons : à l’école, au travail, dans notre famille… soyons intéressants et attrayants tout comme l’est l’Evangile!

Pourquoi ? Parce qu’il n’y a rien qui vaille la peine sous le soleil si ce n’est de vivre, de travailler, de faire des rencontres… pour Jésus ; c’est ce que nous enseigne en partie l’Ecclésiaste (Ecclésiaste 1.2) ; de plus,  « En ce qui me concerne, jamais je ne tirerai fierté d’autre chose que de la croix » nous dit Paul en Galates 6.14.

Toutefois, être un missionnaire fier de l’évangile signifie-t-il uniquement ouvrir la bouche pour parler de Jésus ? Non, car notre attitude, notre comportement, nos réactions face à telles ou telles situations ne passeront jamais inaperçus si nous reflétons la gloire de Dieu au milieu d’un monde désespéré, querelleur, égoïste, vulgaire, menteur… Nos faits et gestes parlent eux aussi, et même davantage que nous le pensons.

Ainsi donc quand nous témoignons, sourions, ayons de l’humour, prenons des nouvelles de l’autre, montrons notre attachement  à notre prochain, et rappelons avec fierté l’espérance qui nous pousse à aller de l’avant, qui nous fortifie (face à la populaire et fausse date du  21 Décembre 2012 par exemple, Psaume 23), qui nous libère de la solitude (Hébreux 13.1-2) et qui nous donne du courage (Esaïe 40.30-31) ! Et surtout réjouissons-nous en toutes circonstances de pouvoir, grâce à Jésus, prendre part bientôt à la gloire du Dieu Très-Haut (Phil 4.4-7), c’est cela notre fierté.

En résumé :

  • Parlons de notre témoignage personnel,
  • Rappelons-nous la souveraineté de Dieu en  toutes circonstances,
  • Prions pour notre mission.

Faisons donc notre « coming out » chrétien tous les jours. Cela devrait être notre mode vie : vivons par Jésus et pour Jésus. J’ai l’intime conviction que si Jésus ne nous rappelle pas encore à Lui aujourd’hui, c’est parce que nous avons tous à faire des « coming out »! Il y a certainement quelqu’un autour de nous qui attend inconsciemment que nous lui parlions de Jésus !

Parlons de Jésus aujourd’hui même, autour de nous ! Jésus a lancé une offre d’emploi : Recherche missionnaires pour annoncer la bonne nouvelle !

« Je parlerai de tes édits devant des rois sans éprouver de honte.  Je ferai mes délices de tes commandements, car je les aime. » Psaume 119.46-47

Auteur : Jonathan D.

Jonathan, 21 ans, est militaire, étudiant et rébellutionnaire.