Le Rébellutionnaire doit-il se mêler de la politique ?

En cette année d’élection, la politique sera forcément un sujet d’actualité. Que devons nous en penser en tant que jeunes chrétiens ? Des débuts de réponses et des idées en vrac, et tout ça en trois articles.

On entend assez souvent que politique et religion ne doivent pas être mêlées. J’ai envie, d’entrée de jeu, de contester cette présupposition.

Oui, par le passé, des décisions dramatiques ont été prises, politiquement, sur la base de convictions religieuses. On pourrait argumenter qu’un parti-pris religieux pourrait avoir une influence négative sur la lucidité de tel ou tel décideur politique face à une situation de crise. On pourrait aussi argumenter qu’un politicien pourrait, du fait de sa prise de position religieuse, mettre en place des politiques injustement avantageuses pour les membres de la population qui partagent sa propre conviction religieuse.

Cependant, je conteste. Je conteste d’abord parce que toute vérité est une vérité qui vient de Dieu. La politique elle-même émane du Dieu créateur. Comme le dit de façon si merveilleusement concise le psalmiste : la Terre est à Dieu ainsi que tout ce qu’elle contient (Ps 24.1).

Je dirais même que l’engagement politique est primordial pour le Chrétien parce que la vérité politique est primordiale pour Dieu. Il a son opinion sur les finances, la justice et les relations entre êtres humains au sein de la société. En fait, la politique et sa transformation est un des éléments primordials de la Missio Dei. La mission de Dieu sur la terre est de transformer la Terre dans tout ce qu’elle comporte de déchu (incroyance, injustice, débauche, mocheté etc.) et de la ramener à l’image bonne, parfaite, qu’elle portait dans la création avant la chute. Si la politique est importante pour nous, c’est parce qu’elle est importante pour Dieu, qu’il a pour projet de la « racheter », et qu’il compte se servir de nous, son Eglise sur la terre, à cette fin.

Je ferais aussi valoir que, si Jésus est Seigneur de votre vie toute entière (et c’est bien là le seul sacrifice qui soit louange acceptable à notre Dieu, face à l’étendue de sa grâce envers nous – Ro 12.1-2), alors il est Seigneur de nos convictions politiques. Il est sensé être le gouvernail qui dirige ce navire de nos pensées, de nos idéaux, de nos motivations. Nous devrions pouvoir dire : « ce n’est plus moi qui vit, mais Christ qui vit en moi ». Il vit aussi, donc, en l’animal politique que je suis, ainsi que l’animal relationnel, religieux, intellectuel, affectif et culturel que je suis.

Je dirais donc que si un engagement politique pris au nom d’une conviction religieuse s’avère mauvaise (génocide, destruction, apathie, insécurité ou encore malhonnêteté), cela ne dévoile pas le danger de la rencontre entre religion et politique. Elle dévoile plutôt le danger des convictions religieuses invoquées lors de cette mauvaise intervention politique. Si, influencé par ma religion, mes politiques s’avèrent désastreuses, ce n’est pas mon engagement à défendre dans la sphère politique mes idéaux religieux qu’il faut que je change. Ce qu’il faut changer, c’est ces mauvais idéaux religieux qui font mauvaise influence sur ma politique.

Convictions politiques et convictions religieuses sont faites pour interagir de façon très étroite. La seule question est : « ta position politique dévoile-t-elle la fausseté de ta religion, ou au contraire, sa valeur ? »

Avatar

Nathan L

http://nathanlambert.net/

26 ans, Rébellutionaire depuis une bonne dizaine d'années, marié à Beki, papa d'Emilie et de Caleb, responsable à l'Eglise CVV Paris et auteur du livre Devenir un Homme Selon Jésus.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

6 Commentaires

    Avatar
  • En tout cas, pourrions créer un mouvement rébullutionnaire contre la montée abusive du carburant? Pourquoi personne n’en parle? C’est entre boire ou conduire il faut choisir, quand on voit qu’un litre de SP95 est plus cher qu’une bouteille d’orangina ;) je préfère boire et boire français ;) pour faire plaisir à Mr Bayrou ;) Pourquoi aucun politique ne prend position sur la hausse des prix et de la taxe énorme de l’état!!!

  • Avatar
  • « On ne mélange pas la politique avec la foi ! »
    Abd Al Malik

    En tout état de cause, je ne pense pas forcement mauvais, le fait que la foi s’immisce dans la vie politique, mais quand la politique « utilise » la foi à des fins personnelles… c’est le début de la « faim » !

  • Avatar
  • Pour ceux qui parlent anglais, Wayne Grudem a écrit un excellent livre sur le sujet. C’est un livre assez long qui se focalise sur le contexte américain. Il faut donc faire des distinctions par rapport au contexte français. http://www.amazon.com/exec/obidos/ASIN/0310330297/bettwowor-20

  • Avatar
  • Maxime, je ne partage pas ton avis sur le livre de Grudem. Autant sa théologie systématique est excellente, autant son livre sur la politique est biaisé, avec des versets hors-contexte pour justifier ses positions de partout ! En d’autres termes, il a utilisé une approche déductive (comme l’avocat !) et non pas inductive (comme le détective !).

    Tu l’as lu ? Que penses-tu de sa manière d’utiliser la Bible ?

  • Avatar
  • Pour le coup je suis d’accord avec Sam sur le livre de Grudem. Autant « Théologie Systématique », je le recommande chaudement, autant ce livre là je trouve très difficile d’y donner mon assentiment. Les cinq premiers chapitres sont intéressants dans la manière où il pose des fondements pour réfléchir théologiquement sur la politique, la notion de pouvoir etc, mais le reste du livre est assez pauvre par moments et pratiquement alarmant à d’autres… En tous cas c’est mon avis.

  • Avatar
  • Sam – Non, j’ai simplement lu quelques extraits et je l’ai entendu parler sur ce livre en particulier lors d’un événement organisé à Londres avec « The Christian Institute ». Je n’ai pas vraiment étudier le livre en détail pour pouvoir commenter sur sa manière d’utiliser la Bible mais j’aime beaucoup sa manière de montrer la variété de perspectives chrétienne sur le sujet de la politique.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *