Petite introduction à la théologie

Note de l’éditeur : Il y a quelques semaines, Terry m’a écrit pour me dire qu’il appréciait beaucoup le blog mais qu’il y regrettait le manque d’articles théologiques. Tout naturellement, je lui ai répondu qu’il devrait lui-même apporter une solution au problème qu’il soulève. Son défi sera donc d’écrire un article mensuel sur la théologie. Et étant donné que sans fondements bibliques clairs, la Rébellution est condamnée à n’être qu’un feu de paille, je vous encourage vivement à leur prêter grande attention.

Je suis souvent amusé par la réaction des gens quand je leur dévoile la nature de mes études. Je suis étudiant en théologie systématique dans un institut biblique. Le simple fait d’étudier dans un institut biblique n’est pas si commun. Puis lorsque les mots « théologie systématique«  sortent de ma bouche, les gens sont perdus. Soit ils ont une vague idée de la signification de ces deux termes, soit, lorsqu’ils entendent le mot « théologie », « étude des religions » leur vient à l’esprit. Quand mon interlocuteur est non-chrétien, j’ai l’énorme avantage de pouvoir lui exposer l’ Évangile en définissant ces termes. Les gens m’associent à un érudit (ce que je ne suis pas) parce que le mot « théologie » véhicule cette notion d’homme instruit, cultivé. Après tout, pendant la période scolastique du Moyen-Age, l’immense Thomas d’Aquin a qualifié la théologie comme étant la reine des sciences.

Qu’est-ce la théologie ? Le terme est formé par deux mots grecs: theos, qui signifie “Dieu” et logos, interprété comme étant “parole”, “discours”, ou tout simplement “étude”. C’est donc l’étude de Dieu. Chaque personne est donc théologien en soi, chrétien ou non, puisque chaque individu a une idée ou une perception de Dieu.

Lorsque mon vis-à-vis est chrétien, je suis dans la majorité des cas obligé de lui expliquer ce qu’est la théologie systématique. Je vais ici m’efforcer de définir la théologie le plus simplement possible pour un évangélique. La théologie est étroitement connectée à la théologie systématique mais la relation entre les deux reste ambigüe. D’après cela, il faut présenter la théologie comme un domaine d’études au même titre que l’économie, la psychologie, la sociologie ou les mathématiques.

Cela dit, elle comporte différentes branches, cinq précisément :

  1. la théologie biblique
  2. la théologie historique
  3. la théologie philosophique
  4. la théologie systématique
  5. la théologie pratique

D’une manière pédagogique et claire, voici la signification de ces termes :

1. La théologie biblique

La théologie biblique est fondée par un théologien sur le développement de thèmes trouvés dans les Écritures ou sur l’étude théologique d’un livre ou d’un auteur biblique.

Exemples : la théologie biblique sur le jugement ou la théologie de l’apôtre Paul.

2. La théologie historique

Il s’agit simplement ici de l’étude de la théologie à travers l’histoire. Elle comporte deux approches. La première consiste à étudier les doctrines et leurs évolutions tout au long de l’Histoire de l’ Église. La seconde approche étudie les doctrines sur une période déterminée ou par un théologien en particulier.

Exemples : la Christologie du 1er jusqu’au 8ème siècle ou les doctrines de St-Augustin.

3. La théologie philosophique

Les chrétiens ont tendance à vouloir séparer les disciplines de la théologie et celles de la philosophie puisqu’il s’agit de deux manières différentes de concevoir Dieu. Mais pour certains théologiens, l’un ne va pas sans l’autre, d’où la théologie philosophique. Cette branche de théologie emprunte les méthodes philosophiques de pensée afin d’en développer une analyse théologique.

Exemple : l’argument ontologique de St-Anselme.

4. La théologie systématique

Cette approche parvient à organiser les doctrines bibliques d’une manière systématique et s’appuie sur les autres branches théologiques (exégèse, dogmes, Bible, Histoire, philosophie, etc.) pour former ce système de pensée. En formant ce système, elle arrive à éliminer les contradictions et produit une hiérarchie de vérités révélant leur importance.

Exemple : L’Institution de la Religion Chrétienne écrit par Jean Calvin.

5. La théologie pratique

Comme son nom l’indique, c’est l’application pratique de l’étude de Dieu dans la vie de tous les jours. Elle dérive de la théologie systématique.

Exemples : l’évangélisation, le discipulat, la formation spirituelle, etc.

Il est impossible de voir dans un seul article tout ce que comporte la théologie. Au moins, ce bref aperçu vous a été présenté. Il faut comprendre aussi que toutes ces branches sont plus ou moins inter-connectées et donc indissociables. Au bout du compte, la théologie reste un moyen d’en connaître un peu plus sur Dieu et au final, lui rendre gloire pour ce qu’Il est, et pour toutes ses œuvres.

« Un Rebellutionnaire sans convictions théologiques » devrait être un oxymore !

Auteur : Terry Chan

Terry, 26 ans est étudiant en théologie à l’institut biblique Moody à Chicago.