Autrefois athée, maintenant rebellutionnaire…

Je suis née dans une famille d’athées. Jusqu’à l’âge de 17 ans, je n’avais JAMAIS vu une Bible de toute ma vie. J’étais moi-même devenue athée, un peu par défaut, avec la conviction que Dieu n’existait pas et qu’après la mort, il n’y avait rien.

Au collège, un nouvel élève est arrivé dans ma classe. Il était chrétien, fils de missionnaire. Il me disait vraiment des choses bizarres : d’abord je pensais que le métier de missionnaire n’existait plus depuis longtemps (avec en tête l’image de l’évêque qui part en Afrique comme cheval de Troie des colons français), que plus personne ne lisait la Bible. Nous avions toujours des débats très enflammés, j’aimais débattre, surtout que souvent je « gagnais » : il se retrouvait à court d’arguments (arguments intellectuels seulement, je l’ai compris plus tard). Pourtant ma propre véhémence envers sa religion me surprenait parfois. Je me disais : s’il n’y a vraiment rien, pourquoi être aussi passionnée, pourquoi ai-je l’impression de me justifier?… En réalité, j’étais curieuse…

Au lycée, je n’étais plus vraiment athée mais plutôt déiste. Les cours de biologie et les philosophes des Lumières m’avaient convaincus qu’ « il n’y a pas d’horloge aussi parfaite sans horloger » (Voltaire). Un jour, un autre chrétien est arrivé : fils de pasteur. Il est devenu mon ami et un jour, alors que je m’étais disputée avec une amie, il m’a parlé du pardon. Il me semble aujourd’hui qu’il ne m’avait même pas parlé du pardon de Dieu, juste du pardon en général (terrestre). Pourtant il m’avait parlé vraiment intelligemment. Alors quand je lui ai demandé d’où venait sa sagesse en matière de relations humaines et qu’il m’a dit « La Bible », j’ai pensé : « Oh non, pas encore ! »

Cependant, maintenant que j’avais deux connaissances chrétiennes, je voyais que leur comportement était différent. Quand le premier était seul, il était facile pour moi de me dire : « il est juste bizarre, ses parents sont bizarres… ». Mais maintenant qu’ils étaient deux…

Voulant en savoir plus, j’ai accepté de visiter leur église. Et là : WOW ! Ils sont tous comme ça ! Ils ont cette paix, cette joie, cette assurance… Puisqu’ils me disent tous de lire la Bible pour comprendre, j’accepte une étude biblique.

D’abord, en lisant la Bible, j’ai beaucoup de préjugés qui sont tombés : ça n’est pas un vieux livre ennuyeux mais au contraire, il s’applique à ma vie aujourd’hui. Et plus je le lisais, plus je voulais le lire. Etant très réfléchie j’ai complété l’étude biblique avant de prendre une décision. Au bout de 12 semaines d’étude, mon « accompagnatrice » m’a « challengé » en me disant : « Regarde tout ce qu’on a découvert depuis quelques mois… Comment te places-tu par rapport à ça? » J’ai commencé à vraiment me demander ce que ça pourrait changer d’accepter Jésus. Pourtant, même si cette idée me trottait dans la tête, j’étais trop prise par le tourbillon de la vie pour m’arrêter et penser… Le lycée, les cours, les exams, les potes, mon petit ami, les soirées, la famille… Il restait peu de temps et d’espace pour prendre du recul et mesurer à quel point la vie est éphémère. Mais Dieu ne m’a pas laissée comme ça….

Quelques semaines plus tard, clouée au lit pendant deux mois par une mononucléose infectieuse, j’avais du temps pour réfléchir : j’ai choisi de suivre Jésus. J’ai prié pour la première fois…

Je n’étais pas une ado difficile ou triste. A 17 ans, j’avais tout ce que l’on peut espérer à cet âge : le groupe de potes le plus populaire et cool du lycée. De très bonnes notes dans un des meilleurs lycées de Lyon. Une super perspective de carrière dans le futur. Un copain fun et un peu déjanté. Des parents qui m’aimaient et qui m’offraient un train de vie très confortable. Mais je n’étais jamais satisfaite en rien. Si la vie se résume à cela… elle bien est triste.

Aujourd’hui ma satisfaction est complète en Dieu SEUL.

Jeune Rébellutionnaire, tu as la chance de connaître personnellement LA source intarissable de vie… J’ai dû attendre 16 ans pour que l’on me dise qu’elle existait. N’aie pas peur de le crier sur tous les toits ! N’aie pas peur de montrer que ta vie est différente !

Du même auteur Aventures internationales (Série)

Digiqole ad
Avatar

Fidji P-L

23 ans, Rébellutionnaire, mariée à Sam, étudiante en médecine à Lyon et co-auteure du livre Fidji et Sam, étudiants..

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

5 Commentaires

    Avatar
  • wouhaaaaa ENOOORMEEE ton temoignage Fidji =) il me fait penser un peu au mien.

  • Avatar
  • Merci Fidjiiiii tu déchires, et ton témoignage aussi ; )

  • Avatar
  • « Aujourd’hui ma satisfaction est complète en Dieu SEUL. »

    Magnifique ce témoignage. Que le Seigneur continue à te bénir.

  • Avatar
  • Yeeesss !
    mais quand meme, t’as de la chance de rencontrer des chrétiens qui donnent envie de l’être :-/
    Non, j’exagère , y en a , mais j’ai tellement tendance à préférer dire : « tout ça ne vaut rien, c’est juste une attitude, ils ne vont pas tenir « , pour ne pas risquer la déception !

  • Avatar
  • Hey soeurette,

    Content de tomber sur ta page de témoignage.
    Notre Dieu le – et te – bénisse et lui fasse porter un fruit qui demeure éternellement.

    le cas échéant et seulement pour la gloire de Dieu, le salut des âmes et/ou l’édification des membres du Corps de Christ, le mien aussi sur un blog du net : http://www.toucherlalumiere.info/

    God bless you et all
    Cloenri

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *