Audios du Forum Veritas de Nice

Qu’est ce que le Forum Veritas ?

Leur site web nous dit :

Une des caractéristiques de notre société dite ultramoderne est la recherche de sens, face aux questions existentielles, en puisant à titre individuel dans toute une palette de concepts. Dans ce contexte, l’université peut-elle rester un lieu de débat d’idées où l’on continue à s’enrichir de tout son patrimoine scientifique, philosophique, spirituel et artistique ?

Organisés au sein des universités par des étudiants, les Forum Veritas désirent ouvrir le champ de réflexion des étudiants grâce à une démarche interdisciplinaire.

Le principe d’un Forum Veritas est de mettre en relation plusieurs éclairages sur une question pour tenter d’aller au-delà de la spécialisation académique et arriver à une réelle compréhension globale du monde.

L’objectif est que chaque étudiant puisse se forger une opinion personnelle fondée en recherchant la cohérence de ses positions.

Au fil de quelques conférences-débats et d’autres types d’évènements (spectacles, expositions, ateliers) plusieurs spécialistes de niveau universitaire vont apporter des éclairages complémentaires (voire contradictoires) sur les questions proposées. Des temps de questions-réponses seront prévu afin de permettre au public d’entrer dans la discussion.

Par exemple, que répondrait un philosophe, un économiste, un mathématicien ou un théologien aux questions suivantes :

  • La science suffit-elle pour comprendre l’être humain ?
  • La liberté est-elle une illusion ?
  • Quelle frontière entre l’homme et l’animal ?
  • Comment gérer la question de la souffrance ?
  • A quoi sert la littérature dans un monde technologique ?

Et le Forum de Nice ?

Le site continue :

Environ 570 personnes ont suivi ces conférences-débats qui se sont déroulées à l’Université de Nice Sophia-Antipolis.

Le Forum a été un succès et nous pousse à développer Veritas dans les années qui viennent pour que les chrétiens évangéliques puissent être davantage présents dans l’espace public et se frotter aux idées courantes de la France contemporaine.

Et moi dans tout ça ?

Les interventions sont disponibles en ligne ici. J’ai déjà écouté la discussion entre Luc Ferry et Henri Blocher sur l’amour et celle entre David Brown et Pascal Bruckner sur le mariage, et c’est tout simplement fascinant !

Si vous prenez le temps nécessaire pour écouter ces interventions, je peux vous assurer que vous aurez une meilleure compréhension de l’amour et du mariage, et non seulement vous aurez les fondations bibliques pour mieux réfléchir sur ces questions, mais vous aurez un regard beaucoup plus critique sur les fondements moraux de notre société.

Certains penseraient peut-être que de telles discussions sont bien trop intellectuelles pour des jeunes rebellutionnaires, mais il n’y a rien de plus faux. C’est maintenant qu’il faut commencer à réfléchir sérieusement sur ces questions. C’est maintenant qu’il faut poser les fondations sur lesquelles nous construirons toute notre vie !

Rebellutionnaires : à vos lecteurs mp3 !

Digiqole ad
Avatar

Sam P-L

29 ans, marié à Fidji, père de 3 enfants, ingénieur informatique à Lyon et co-auteur du livre Être étudiant et chrétien: opportunités et défis.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

4 Commentaires

    Avatar
  • Merci bcp de nous avoir recommander ce lien…m’étant armé d’ une grande patience,j’ai pu suivre la discussion sur Le mariage,amour et sexualité.j’ai été édifiée,mais j’en ressors avec bcp d’interrogations et de remises en questions que je me permets de partager:
    -l’amour est il la raison ultime,la condition ultime pour le mariage?finalement quand je lis la prescription de Dieu dans la bible:c’est juste « l’homme quittera son père et sa mère et s’attachera à sa femme,les 2deviendront une seule chair ».Aucun mobile (pour ce qui est du choix) n’est imposé…j’ai toujours été curieuse de ce que l’apôtre Paul ait demander aux maris d’aimer leurs femmes(comme leurs propres corps,comme Christ à aimer l’église) et pas aux femmes…
    finalement ,si ce n’est pas juste pour concrétiser un sentiment selon la pensée biblique,pourquoi le mariage?

    -le mariage,en lui même, n’est il pas simplement un engagement à vie devant Dieu pour lequel on se prémunit avant dy adhérer en cherchant chez l’autre des caractéristiques conciliables avec les siennes???(sil faut vivre tte une vie ensemble,vaudrait mieux qu’on ait des affinités au départ…).

    -en tant que Chrétien qui me doit d’aimer(amour agapé) mon prochain (donc toutes les personnes qui m’entourent) comme moi même,quel « amour spécifique » vouer à son conjoint?
    bref…voila.

  • Avatar
  • L’amour, est-il la raison ultime pour le mariage ? Oui et non. Il faut pour cela bien définir le mot amour.

    L’amour, c’est bien plus qu’un sentiment. C’est un engagement : celui de chercher le bien de l’autre avant le sien. La meilleure définition de l’amour est donnée en 1 Corinthiens 13.

    En ce qui concerne les critères, le sentiment amoureux est bien sûr loin d’être suffisant. Un chrétien voudra partager sa vie avec une personne partageant les mêmes convictions, les mêmes valeurs et le même engagement envers Christ.

    Le sociologue Durkheim relève 3 aspects essentiels pour qu’un partenariat fonctionne. Je pense que ces aspects s’appliquent à merveille au couple chrétien : des valeurs communes (i.e. la Parole de Dieu), des buts communs (i.e. la gloire de Dieu) et un sentiment d’interdépendance (i.e. l’amour l’un pour l’autre).
    Si ces 3 choses sont présentes, alors les ingrédients les plus importants sont là pour donner le feu vert pour un mariage à la gloire de Dieu.

    Autrement, pourquoi Paul demande-t-il aux maris d’aimer leur femme et aux femmes de respecter leur mari ? Les maris sont-ils exemptés de respecter leur femme et les femmes d’aimer leur mari ? Absolument pas ! A mon avis, Paul met l’accent sur ces choses justement à cause du statu quo : les hommes ont particulièrement besoin de respect, les femmes ont particulièrement besoin de d’amour et de tendresse. Or, ces justement sur ces aspects que beaucoup de couples échouent : le mari manque de tendresse, et la femme manque de respect.

    Finalement, je pense qu’il est utile de distinguer entre l’amour inclusif et l’amour exclusif. Nous sommes tous appelés à aimer le plus grand nombre d’un amour inclusif. Cet amour reflète l’amour de Dieu pour le monde. Mais dans le mariage, nous sommes appelés à aimer d’un amour exclusif, c’est-à-dire d’un amour qui par sa nature même n’est plus amour s’il est partagé. Cet amour reflète l’amour de Dieu pour son peuple dans l’Ancien Testament et pour l’église dans le Nouveau Testament.

    Dieu nous appelle à l’aimer sans partage. Il ne tolère aucun rival. Dieu nous appelle également à aimer notre conjoint sans partage.

    Qu’en penses-tu ?

  • Avatar
  • Merci beaucoup.je n’avais pas encore réfléchi dans ce sens: »Dieu nous appelle à l’aimer sans partage. Il ne tolère aucun rival. Dieu nous appelle également à aimer notre conjoint sans partage »….le texte qui me vient à l’esprit est Ezechiel 16…
    Encore une question:Pourquoi le mariage?(en fait quels en sont les buts dans la pensée biblique????)
    et une autre:Comment comprendre la réponse de Jésus en Mt.19:11 aux disciples qui concluent qu’il n’est pas avantageux de se marier?

    thanks

  • Avatar
  • Quels sont les buts du mariage dans la pensée biblique ? Voici quelques pistes de réflexions :
    (i) Dieu a créé l’homme et la femme pour qu’ils soient complémentaires. Lorsque Dieu crée la femme, il dit qu’il va faire une aide à l’homme qui soit son vis-à-vis (Gen 2.18).
    (ii) Notre Dieu est un Dieu trinitaire, qui vit dans une communion au sein même de la trinité. L’homme a été créé à l’image de Dieu, et a ainsi cette même soif de communion et d’intimité. Lorsque Dieu crée l’homme, il fait le constat « qu’il n’est pas bon que l’homme soit seul » (Gen 2.18). Ainsi, afin que l’homme puisse jouir d’une relation intime avec un vis-à-vis, à l’image de la relation intra-trinitaire, Dieu crée le mariage.
    (iii) Dieu a donné à l’homme et à la femme la responsabilité de se multiplier et de remplir la terre (Gen 1.28). Cet ordre de procréation n’est réalisable pleinement que dans le mariage, qui pourvoit un environnement censé être stable au sein duquel un jeune individu pourra devenir un citoyen respectable et respecté.
    (iv) Dieu a créé l’homme et la femme avec un désir sexuel fort. Le seul cadre dans lequel cette sexualité peut pleinement être vécue dans un projet de vie commun, c’est le mariage. Le mariage est également censé être une protection contre l’immoralité sexuelle (1 Cor 7.3-5).
    (v) La relation entre un homme et une femme est une illustration de la relation entre Dieu et son peuple, entre Christ et l’Eglise (Eph 5.31-33). Ainsi, quand l’homme tend à aimer sa femme comme Christ a aimé l’Eglise, et quand la femme respecte son mari comme l’Eglise respecte Christ, nous avons une parabole vivante qui glorifie Dieu et témoigne ainsi à un monde en manque de repères que l’amour véritable est possible, même si l’amour conjugal ne reste qu’un pâle reflet de l’amour parfait de Dieu pour nous.
    Voilà. J’espère que ces quelques pistes de réflexion te seront utiles.

    Autrement, pour répondre à ta deuxième question, voici également quelques pistes de réflexion. A l’époque de Jésus, il était courant pour les hommes juifs de divorcer leur femme et de se remarier. Un certain courant parmi les pharisiens défendait le divorce pour n’importe quel motif, d’où la question du verset 3. Jésus leur répond en se basant sur le plan originel de Dieu pour sa création et conclut au verset 9 que le divorce n’est autorisé qu’en cas d’infidélité conjugale, et qu’un divorce pour toute autre raison est considéré par Dieu comme étant un adultère.
    Lorsque les disciples entendent cette réponse, qui est pour eux totalement nouvelle étant donné leur culture juive, ils sont choqués ! Comment serait-il possible d’aimer une seule femme pour toute la vie ? Etant donné que c’est difficile, mieux vaut rester célibataire, non ?
    Jésus leur répond en parlant du célibat. Seuls certains sont appelés par Dieu à rester célibataires, et ce sont eux qui peuvent comprendre ces paroles que Jésus prononce au verset 11. Il y a tout d’abord les eunuques de naissance, ceux qui ne peuvent tout simplement pas procréer pour des raisons naturelles et physiologiques, ensuite ceux qui sont devenus eunuques par la main des hommes, c’est-à-dire ceux qui se sont faits castrer pour devenir les gardiens d’un harem, et finalement ceux qui ont décidés de rester célibataires pour mieux servir Dieu dans certains contextes, comme par exemple l’apôtre Paul qui n’aurait jamais pu réconcilier une vie de famille avec son ministère intense et périlleux.
    Voilà pour les pistes.

    Bon dimanche !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *