Les aventures de Fidji 3/4 : les Etats-Unis

Alors voilà, après être rentrée du Tchad, je suis partie en Californie pour suivre des cours de relation d’aide biblique au Master’s College. J’ai passé le mois sur le campus avec les étudiants permanents de cette faculté chrétienne.

Voici le petit détail culturel qui a alimenté ma réflexion pendant le mois d’août : au moins un tiers des étudiants de 18 ans avaient été « homeschooled » toute leur vie ! Autrement dit, 33% des jeunes avaient bénéficié de l’école à la maison, au lieu d’aller au collège ou au lycée municipal. En parlant avec des parents, des profs, j’ai compris que cette idée part vraiment d’un bon principe : les parents veulent protéger leurs enfants,et  contrôler le programme scolaire pour y intégrer des études bibliques. Mais, sachant que je me suis convertie à travers des amis du lycée, je me demandais tout de même : Dieu nous appelle-t-il réellement à être ‘protégés’ du monde ? Luc 11.33 : « Personne n’allume une lampe pour la mettre dans un lieu caché. » Je pense que, finalement, c’est peut-être plutôt la peur et l’envie de contrôler la situation qui incitent les parents à garder les enfants à la maison. C’était une occasion pour moi d’analyser mes propres peurs : la peur m’empêche-t-elle parfois de faire quelque chose, même si je sens que cela plairait à Dieu ? Est-ce que je veux toujours garder le contrôle ? Si oui, pourquoi ? Est-ce un manque de foi de ma part ? Dieu a vraiment travaillé en moi, pas pour que je pointe du doigt les erreurs de certains frères (Mat 7.3), mais pour qu’Il me révèle les miennes.

J’étais logée dans une famille (très) aisée (ils avaient 5 voitures!). Six jours avant, j’étais encore dans la brousse tchadienne. Le choc ! … et la colère ! Je te laisse imaginer… j’étais tellement frustrée. Je ne comprenais pas et j’ai commencé à juger : « Ils ne peuvent pas être de ‘vrais chrétiens’.  Ils font de l’argent leur idole. Ils ne sont même pas reconnaissants de leur richesse. Ils ne se rendent pas compte…» Des inconnus me logeaient chez eux, et moi, je n’arrivais même pas à être reconnaissante ! Encore une fois, c’est Dieu lui-même qui est venu me délivrer de mon péché.  J’ai compris que c’est une question de culture. Un Africain ne dirait-il pas la même chose de moi s’il venait vivre chez moi ? Ne suis-je pas une chrétienne pour autant ? Si ! Seulement, Dieu bénit différemment, et ce couple agissait de manière remarquable, en partageant ses biens à travers l’hospitalité. Ce que Jésus a pour nous, c’est de l’amour sacrificiel. En retour, Il attend de nous le même amour sacrificiel pour les autres ; mais ce sacrifice est différent pour chacun. Ce qui est ‘sacrificiel’ pour moi ne le sera peut-être pas pour mon voisin, et vice-versa.

Quel a été le moment le plus marquant pour moi ? Sans hésiter : la présentation des élèves dans la classe des cours d’été. Il y avait des Ukrainiens, une Russe, une Chinoise, etc… Chacun avec un parcours très différent avec Dieu, mais la même envie d’apprendre sur sa Parole… et de le ramener dans son pays. Si tu es sur ce site, c’est que tu es un rebellutionnaire, je m’attends donc à ce que – comme moi – tu aies à cœur de voir l’Evangile annoncé dans ton pays. Si c’est le cas, tu peux sûrement imaginer la source d’encouragement qu’ont été ces rencontres pour moi. Et je suis sûre que la même chose t’attend quelque part… Alors lance-toi !

God Bless you, young Rebelutionary !

Déjà publié dans la série
Intro / Au Tchad

Digiqole ad
Avatar

Fidji P-L

23 ans, Rébellutionnaire, mariée à Sam, étudiante en médecine à Lyon et co-auteure du livre Fidji et Sam, étudiants..

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

2 Commentaires

    Avatar
  • En voyageant, apparemment Dieu nous apprend beaucoup de choses…

    On est tous pareil, c’est tellement plus facile de critiquer que d’aimer et pourtant Jésus n’est pas venu pour juger mais pour SAUVER! (Jn 3:17). Je ne dis pas qu’on ne doit pas dire la vérité dans l’amour à nos frères mais parfois est-ce que nous n’allons pas trop loin ? Si ce n’est pas votre cas, c’est parfois le mien et le pire c’est que parfois je juge mes amis non chrétiens alors que je devais les AIMER avant tout!

    OUI Fidji, encourageons nous, annonçons l’évangile coûte que coûte, faisons confiance à Dieu! N’oublions pas ceux qui le font sans s’arrêter, je parle des évangélistes, soutenons les au moins dans la prière, c’est le minimum!

  • Avatar
  • N’oublions pas ceux qui le font sans s’arrêter, je parle des évangélistes, soutenons les au moins dans la prière, c’est le minimum!

    Ricardo, je prie pour toi (message implicite) !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *