Comment ne pas devenir des chrétiens médiocres (5)

Chapitre 5 : Saute de ce télésiège et remue-toi !

Article invité Jérémie C.

« Engagez-vous, rengagez-vous, qu’ils disaient ! ». Dans les églises et autour de nous, on nous invite sans cesse à nous engager pour Dieu et à témoigner de notre foi. Encore un de ces ordres qui, comme celui de lire la Bible et d’aller à l’église, a parfois tendance à rentrer par une oreille et à ressortir par l’autre. Pourtant, l’engagement pour Dieu est un impératif de la vie chrétienne.

La vie avec le Seigneur n’est pas une montée en télésiège pendant laquelle, entre le départ (la conversion) et l’arrivée (la mort), on n’a qu’à attendre que le temps passe, confortablement assis dans un fauteuil en cuir. Au contraire, l’apôtre Paul compare cette vie chrétienne à une course, une course qui demande des efforts constants et renouvelés (Philippiens 3.12-14). Dieu ne nous a pas sauvés pour que nous continuions égoïstement à vivre notre petite vie. Il suffit de considérer comment Paul a renoncé à tout pour se consacrer entièrement à la proclamation de l’Evangile. Son témoignage a produit des fruits incroyables dans le monde entier.

Devons-nous donc abandonner notre travail et notre famille et nous rendre sans plus attendre au Botswana pour évangéliser les enfants des rues ? Sûrement pas (quoique, si vous avez cette conviction, pourquoi pas…). Dieu attend surtout de nous que notre attitude et notre façon de pensée soient transformées (Romains 12.2). Il désire que nous cessions de vivre dans le but de satisfaire notre petite personne et que nous nous mettions au service de son Royaume et du monde dans lequel il nous a placés.

Si nous comprenons cette nécessité de changement et si nous pensons à Dieu avant de penser à nous, nous nous mettrons peu à peu à faire des choses qui, auparavant, nous semblaient impensables. Défendre la cause de l’Eternel quand elle est bafouée par nos amis deviendra naturel, nous commencerons d’étudier la Bible avec assiduité pour trouver les réponses aux questions que les incroyants se posent. La prière deviendra un réflexe logique. Nous saurons trouver des paroles d’encouragement pour aider ceux qui souffrent et nous serons heureux de faire plaisir à ceux qui nous entourent par des petits gestes simples mais précieux. Nous ne parlerons plus uniquement de nos exploits, mais nous chercherons à valoriser les autres.

En un mot, Dieu désire que le but premier de notre vie consiste à le servir et à lui rendre gloire. Honorer Dieu et lui « faire plaisir » : voilà ce à quoi nous sommes appelés. Nous n’y arriverons pas du jour au lendemain, bien entendu, mais nos progrès seront de véritables encouragements et nous aideront à persévérer. Changeons notre façon de voir l’existence. Rappelons-nous une chose essentielle : ce n’est pas Dieu qui est à notre service, mais nous qui sommes à son service.

Tu devrais aussi aimer...

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *