Le service pour les nuls

« -Dis-moi, quel est ton don spirituel ? De quelle manière aimerais-tu t’impliquer dans la vie de l’église ?
-Eh bien, à vrai dire, euh… »

Est-ce que ce type de discussions vous dit quelque chose ? Moi oui ! J’ai arrêté de compter le nombre de fois où j’ai vu un jeune de notre âge rester perplexe devant de telles questions.

Je pense qu’on a tous au fond de nous le désir d’être utile, d’avoir un impact positif dans la vie des autres, et cela d’autant plus dans la vie de l’église, non ? Ce n’est donc pas étonnant qu’on se retrouve frustré quand on a l’impression d’être inutile ou quand on ne sait pas trop dans quel service s’engager. Je suis sûr que certains d’entre vous savent de quoi je parle…

Voici deux petits conseils pour commencer qui, j’espère, vous seront utiles. Et puis une fois de plus, n’hésitez pas à partager un commentaire pour partager avec d’autres vos conseils, fruits de votre expérience personnelle.

 

1. Ne perdez pas trop de temps à identifier « votre » don

Certains dans nos milieux ont parfois exagéré l’importance de trouver « notre » don spirituel ou notre « appel », comme si l’on était inutile jusqu’au jour où enfin on le trouve. Ne vous laissez pas paralyser par cette quête. En général, on découvre ses dons avec l’expérience à l’aide de différents indices : Est-ce que je prends plaisir dans cette responsabilité particulière ? Est-ce que les bénéficiaires de mon service sont bénis et reconnaissants pour ce que je fais ? Et qu’en pensent les personnes qui m’entourent ?

 

2. Rendez-vous utiles selon les besoins

Une bonne partie des services dans l’église ne requiert pas de don particulier. Pratiquement n’importe qui peut faire la garderie, aider les moniteurs de l’école du dimanche, faire partie de l’équipe d’accueil du dimanche matin, aider des membres à déménager, nettoyer les toilettes et la liste pourrait continuer encore et encore. Ayez simplement une attitude de service et d’attention aux besoins des autres, et vous verrez à quel point vous pouvez être utiles à beaucoup ! Vous voulez avoir des responsables d’église heureux ? Eh bien c’est simple : allez-les voir et dites-leur simplement que vous êtes disponibles et que vous aimeriez aider. Chiche ?

Déjà publié dans la série « Pour les Nuls »
La prière / La lecture de la Bible

Digiqole ad
Avatar

Sam P-L

29 ans, marié à Fidji, père de 3 enfants, ingénieur informatique à Lyon et co-auteur du livre Être étudiant et chrétien: opportunités et défis.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

3 Commentaires

    Avatar
  • Honnêtement, je pense que même écouter des gens et leur être attentifs lorsqu’ils parlent de leur semaine ou de leurs problèmes est un don de Dieu. J’aime tellement quand des personnes viennent me voir et mexpliquer ce qu’ils ressentent. Je ne suis pas là pour leur dire « tu dois faire cela » ou « tu n’aurais pas dû nananana » non séreiux juste prendre 2 minutes et les écouter. Prier pour eux aussi. C’est déjà un bon début je trouve =)

  • Avatar
  • Excellent Amandine ! L’art de bien écouter les autres n’est pas donné à tout le monde. C’est sûrement un don à exploiter en tout cas =).

  • Avatar
  • D’accord à 100% avec toi Amandine! Savoir ouvrir ses 3 oreilles est qqch d’important (oui, 3! nos 2 oreilles « physiques » + le coeur).

    Participer à la vie d’église, que ce soit au ménage, à l’acceuil, lors de camps d’enfants, etc. est très enrichissant: on reçoit souvent bien plus que ce que l’on donne! Et cela permet aussi de rencontrer d’autres membres et de parler avec eux, créer des amitiés etc.

    Je suis d’accord sur le fait que l’on puisse aider sans connaître « notre don particulier ». Pour certains service, tout le monde peut le faire! Mais une chose à ne pas faire (que j’ai malheureusement faite), c’est de rejeter un don que l’on a, en se disant : de toute façon, à quoi est-ce que je vais bien pouvoir servir avec ça?!! (est-ce que qqn l’a aussi vécu?). Du coup, je confirme tes dires Sam :

    En général, on découvre ses dons avec l’expérience à l’aide de différents indices

    . Prendre en compte les remarques de nos proches peut faire parti des indices. (?)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *