Semeur Remix, Type de Rébellutionnaire n° 4 : La Bonne Terre

Les jeunes que j’ai présentés pour illustrer les 3 premiers types de terre qui ne portent pas de fruits étaient fictifs. Je me voyais mal demander à un jeune : « Est-ce que je peux t’utiliser comme exemple pour illustrer la terre couverte d’épines ? » Par contre, les jeunes que je vais vous présenter aujourd’hui pour illustrer la bonne terre sont bien réels, et j’espère vraiment que leur exemple vous encouragera à être de vrais rebellutionnaires là où vous êtes…

D’autres, enfin, reçoivent le challenge dans de la bonne terre :
ils l’entendent, ils l’accueillent et portent les fruits de la rébellution,
les uns trente, d’autres soixante et d’autres cent.
(Marc 4.20 Remix)

Ce qui m’a le plus frappé chez Cyril est son désir brûlant d’acquérir une perspective biblique sur tous les aspects de la vie. Il a compris très jeune que le fait de ne pas avoir cette perspective était vraiment dangereux, car, en fait, quelle en est la seule autre possibilité ? Soit on suit ce que Dieu dit, soit on devient son propre arbitre de ce qui est vrai ou faux, bon ou mauvais… Il a alors décidé de relever le défi de lire des livres compliqués et volumineux (dont la bible entière en moins de trois mois !) qui l’aideraient à grandir en maturité. Résultat ? Il a beau être considéré comme un simple adolescent de 17 ans par beaucoup, je peux aujourd’hui avoir des conversations avec lui bien plus profondes et poussées que je ne peux en avoir avec beaucoup de chrétiens adultes. Son prochain défi ? Animer des séminaires sur l’apologétique lors d’un camp cet été où presque tous les participants seront plus âgés que lui !

Emilie, quant à elle, a récemment décidé de complètement revoir ses priorités. Comme beaucoup d’élèves en classe de seconde, elle a une vie bien remplie, si remplie qu’elle n’arrivait pas vraiment à trouver du temps pour les choses essentielles. La situation a changé quand elle a réalisé que les choses qui lui prenaient beaucoup de temps n’étaient pas vraiment importantes.Elle a pris une décision radicale : arrêter de regarder des séries TV et d’écouter de la musique non-chrétienne. Résultat ? Elle s’est retrouvée avec beaucoup de temps libre, temps qu’elle a décidé d’utiliser pour des choses qui comptent vraiment. Elle s’est mise à travailler plus régulièrement pour ses cours, à aider volontairement aux taches ménagères sans que sa mère le lui demande et à lire sa bible tous les soirs avant d’aller dormir. Au début, elle devait vraiment se discipliner pour mettre ces choses en place, mais maintenant, après quelques semaines, elle est devenue vraiment impatiente de lire les prochains chapitres dans sa bible et voir ce qui va arriver à Paul, Daniel ou Joseph…

Pour finir, Nicolas, un jeune actif un peu plus âgé que Cyril et Emilie, aime servir de manière discrète. Il a compris qu’être un rébellutionnaire ne voulait pas forcément dire relever des défis qui impressionnent tout le monde mais simplement être fidèle dans les petites choses. On peut compter sur lui pour être là par exemple au groupe de jeunes, même si personne d’autre ne vient ce soir-là. De plus, il a récemment mis en place un site internet pour permettre aux personnes de l’église de faire appel aux jeunes en cas de besoin, que ce soit pour donner des cours de soutien scolaire ou pour aider à déménager. D’ailleurs, il a été le premier à se porter volontaire pour garder des enfants afin de permettre à des dames de l’église d’assister à un petit déjeuner entre elles. Peut-être que ça n’a rien d’impressionnant aux yeux des hommes, mais Dieu voit, et il sourit…

Pour conclure cette série d’articles, on voit qu’être un rébellutionnaire n’est finalement rien d’autre qu’être un chrétien fidèle à son Seigneur, pour le meilleur et pour le pire, dans les petites choses comme dans les grandes. En lisant ces articles, tu as sûrement dû remarquer qu’il y a des choses qui doivent changer dans ta vie. Peut-être que ces défis te découragent, mais garde espoir : c’est Dieu qui a commencé cette œuvre dans ton cœur et c’est lui qui la poursuivra jusqu’au bout.

Crédit Photo : Photographer2008 (Creative Commons)

Digiqole ad
Avatar

Sam P-L

29 ans, marié à Fidji, père de 3 enfants, ingénieur informatique à Lyon et co-auteur du livre Être étudiant et chrétien: opportunités et défis.

Voir tous ses articles →

Tu devrais aussi aimer...

1 Commentaire

    Avatar
  • Je suis tout à fait d’accord avec ta dernière phrase : « c’est Dieu qui a commencé cette œuvre dans ton cœur et c’est lui qui la poursuivra jusqu’au bout. ».
    Tous les défis réalisés -ou que je commencerai bientôt- ont été posé par Dieu seul sur mon chemin. En restant fidèle le plus possible et en acceptant ses défis, je découvre petit à petit le futur auquel Dieu me prépare. Futur que je refoulais et imaginais impossible, alors que c’est un plan parfait pour moi. Dieu sait ce qu’il y a de meilleur pour nous: il faut juste lui faire confiance (et que c’est dur!).
    Merci beaucoup pour ce remix du semeur qui m’a énormément fait réfléchir! J’espère recevoir comme ces jeunes formidables le challenge dans de la bonne terre.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *