« Quand tu n’obtiens pas un miracle, deviens un miracle » – Nick Vujicic

« Quand tu n’obtiens pas un miracle, deviens un miracle. » – Nick Vujicic

Tel était l’encouragement prononcé par Nick Vujicic – invité par la Maison de la Bible qui célèbre ses 100 ans et qui a organisé la tournée européenne de Nick en Italie, Suisse et France – lors de l’événement Bouge ta France de ce 14 juillet 2017 qui a rassemblé près de 8000 chrétiens au stade Océane du Havre.

Nick est né sans bras ni jambes. Malgré cet handicap, Dieu l’a utilisé pour encourager près de 600 millions de personnes à travers le monde et pour annoncer l’Évangile. Ce que je tire de tout cela, c’est que Dieu demeure pleinement souverain. Dieu peut absolument tout, rien ne lui résiste, que ce soit nos faiblesses liées à notre état de santé, financier ou moral – Dieu y trouve le moyen de se glorifier.

Je crois que la Bible nous révèle comment Dieu est au contrôle de toutes choses et comment sa puissance opère de manière si différente de ce que nous concevons d’elle. Paul disait : « Le Royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance. » (1 Cor 4.20). Quelle est cette puissance si ce n’est celle du Dieu en qui nous plaçons notre espérance ? La puissance de Dieu révélée en Christ nous montre que sa puissance diffère radicalement de ce que nous pouvons concevoir d’elle.

Alors que les Juifs attendaient un Sauveur qui anéantirait l’emprise romaine, c’est finalement par un simple charpentier né dans une étable que Dieu a révélé Sa gloire et Sa puissance.

Je crois que la puissance de Dieu se révèle non seulement dans nos réussites et nos forces, mais aussi dans nos échecs et nos faiblesses.

Dans la maladie ou l’infirmité, Dieu peut se glorifier. Dans la pauvreté et la misère, Dieu peut se glorifier. Dans la persécution et l’injustice, Dieu peut se glorifier. Même dans nos erreurs et nos chutes, Dieu peut se glorifier.

Je ne dis pas que nous devons nécessairement être malades, persécutés, ou tomber dans le péché pour que Dieu se glorifie en nous. Je dis que Dieu, dans sa souveraineté, a la puissance d’utiliser nos plus grandes bassesses pour établir sa gloire.

Je crois qu’un chrétien rempli de la puissance de Dieu n’est pas seulement défini par son éloquence, ses œuvres, son influence, son « niveau de sanctification », ses connaissances, ses dons, ou ses capacités, mais avant tout par sa piété, son attachement fervent à l’Évangile, et son amour pour Christ marqué par l’obéissance sincère signe d’une profonde humilité devant la grandeur de Dieu.

Je crois que Dieu nous fait passer par des expériences difficiles pour nous préserver de tout orgueil personnel. Paul disait : « C’est lorsque je suis faible que je suis fort. » (2 Cor 12.10), parce que lorsque nous sommes faibles nous devenons totalement dépendants de Dieu, et sa puissance opère alors pleinement en nous.

Frères et sœurs, ne doutons plus de la réalité de la puissance de Dieu. Ce n’est pas parce que nous tombons malades, que nous ne sommes pas fortunés ou populaires, ou encore que nous chutons que Dieu n’est plus dans nos vies. Bien au contraire, Dieu demeure fidèle et nous promet d’être continuellement avec nous même quand nous sommes au plus bas. Ayons confiance, gardons cette pleine assurance que nous avons reçu en Christ.

Le plus grand miracle c’est ce que Dieu a fait en toi par Christ : créer la vie alors que la mort y régnait.

Auteur : Anthony R.

Âgé de 24 ans et résidant en Île-de-France, Anthony est un jeune chrétien récemment diplômé de l'ESC Montpellier. Il est actuellement entrepreneur et amateur de théologie.