Personne n’a un témoignage ennuyeux

Ce week-end, un groupe de Teen Challenge1 est venu dans mon Église.

Ils ont chanté et partagé des témoignages puissants concernant la transformation que Dieu a opérée dans leur vie. Si vous avez déjà entendu des membres de Teen Challenge ou d’un groupe similaire raconter les miraculeuses histoires de leur délivrance de la drogue, de l’alcool et des gangs, je parie que beaucoup d’entre vous ont déjà eu cette pensée : « J’aimerais bien que mon témoignage soit moins ennuyeux. »

Bien sûr, on ne désirerait pas avoir été dépendant de la drogue ou membre d’un gang. Avoir vécu un accident pendant lequel nous aurions frôlé la mort ou une expérience miraculeuse comme celle vécue sur la route de Damas nous satisferait amplement.

Au lieu de cela, nous nous retrouvons coincés avec un témoignage du genre : « Je suis allé(e) à un camp quand j’avais sept ans et j’ai levé la main pour accepter Jésus dans mon cœur. » (Voilà mon témoignage.) Bien sûr c’est génial, mais ce n’est pas le genre de témoignage qui risque d’émouvoir les gens au point de leur faire verser quelques larmes.

Je sais ce que c’est que d’entendre d’inspirantes histoires de vies transformées par l’Évangile et de se dire : « Et moi ? »

Si tu as un « témoignage ennuyeux », laisse les trois points suivants susciter un feu nouveau dans ton cœur.

#1 – Ton témoignage ne t’appartient pas.

Ce que je veux dire, c’est que personne ne s’est jamais sauvé lui-même du péché. Ce qui fait qu’un témoignage est puissant ce n’est pas vraiment ce que tu vis  mais comment tu vis la grâce de Dieu dans ta vie. Quelle que soit ton histoire, au bout du compte, c’est l’Évangile qui te transforme.

Cela devrait changer la manière dont tu abordes ton témoignage. Est-ce merveilleux d’avoir été à un camp de jeunes et d’avoir accepté Jésus alors que tu n’étais qu’en primaire ? D’un point de vue humain, pas vraiment. Mais n’est-ce pas merveilleux que Dieu dans sa miséricorde :

  • T’ait choisi avant la fondation du monde (Éphésiens 1.4)
  • T’ait, dans son amour, adopté dans sa famille (Éphésiens 1.5)
  • T’ait racheté du péché (Éphésiens 1.7)
  • T’ait ouvert les yeux au mystère du salut (Éphésiens 1.9)
  • T’ait marqué par le Saint Esprit, la présence manifeste de Dieu en nous (Éphésiens 1.13)

Si tu penses que tout ça c’est ennuyeux, il faut que tu ailles te faire examiner.

#2 – Ton témoignage ne commence pas et ne s’arrête pas le jour où tu as été sauvé.

Je suis convaincu que beaucoup de jeunes quittent l’Église parce qu’ils pensent ça : « J’ai été sauvé, donc maintenant c’est bon. » Croire en Jésus devient une assurance tout risque au lieu d’être une relation vivante et active.

C’est la même chose pour notre témoignage. Ton témoignage commence bien évidemment le jour où tu as pour la première fois « accepté Jésus dans ton cœur », mais il ne s’achève pas là. Ton témoignage c’est l’histoire de ta vie à partir du moment où tu es né jusqu’à aujourd’hui. Parfois, le meilleur témoignage que tu peux donner  n’est pas « voici comment j’ai été sauvé » mais « voici ce que Dieu fait dans ma vie aujourd’hui ».

#3 – Un témoignage radical n’est pas un pré-requis pour vivre une vie radicalement centrée sur Jésus

J’ai eu le déclic au lycée. Que possèdent ces personnes qui ont un témoignage radical que je ne possède pas moi aussi ? Rien. Chacun de nous a reçu le même pardon, le même Saint Esprit et les mêmes promesses à croire.

Oui, la Bible dit que celui à qui il a été beaucoup pardonné aime à son tour beaucoup et que « celui à qui l’on pardonne peu aime peu » (Luc 7.47). Même s’il parle bien évidemment d’une expérience personnelle il est encore mieux d’interpréter ce passage comme une histoire qui nous donne une perspective. Nous sommes tous sauvés des conséquences du péché et de la mort par le moyen de la foi – certaines personnes le voient juste de manière plus claire que d’autres. Et pourtant chacun d’entre nous, grâce à l’étude de la Bible et en voyant ce que Dieu a fait pour nous, a la possibilité d’agrandir sa perspective.

Tu as autant le droit à une joie, une vie et une passion radicale qu’un ancien drogué. Si tu vis une vie chrétienne ennuyeuse, ce n’est pas le résultat d’un témoignage « ennuyeux » mais plutôt d’une perspective ennuyeuse.

Quand tout est dit et fait, je veux me réjouir avec les personnes qui ont un témoignage radical. Oui c’est vrai – si Dieu peut les sauver, il peut sauver qui il veut. Il peut même te sauver toi, le jeune avec un témoignage ennuyeux, pour que toi aussi tu puisses vivre une vie radicale d’obéissance et de foi en Jésus-Christ.

Un témoignage ennuyeux ne tient pas loin du miracle. Ton témoignage se poursuit aujourd’hui, il est ancré dans la puissance de l’Évangile et il te donne la force aujourd’hui de vivre une vie de foi. Je me demande… Te rends-tu compte à quel point ton témoignage ennuyeux est en réalité puissant ?

Article traduit de l’anglais avec autorisation. Merci à Frieda pour la traduction.

  1. Teen Challenge est une association qui cherche à proposer des solutions basées sur la foi pour aider les jeunes en lutte avec des addictions.
Auteur : Camden McAfee