12 conseils pratiques pour trouver un travail parfait

L’automne dernier, c’est arrivé. Toutes mes peurs, prières, espoirs, et recherches se sont achevés. J’ai eu mon premier travail. C’était un moment mémorable. Un premier emploi l’est toujours. Demande à n’importe quel adulte comment était son premier travail et il te sourira avant de te raconter des douzaines d’anecdotes à propos de ce premier emploi. Quand j’y repense, il y a douze choses que j’ai apprises à propos de la recherche d’un travail (que ce soit le premier ou pas) en tant que jeune.

1. Ne le fais pas pour de l’argent

Bien sûr, tu as besoin de cet emploi pour l’argent et c’est normal. J’ai eu mon premier emploi parce que j’avais besoin de payer mon assurance de voiture. Mais ne laisse pas l’argent être ton objectif ou tu passeras à côté d’expériences qui seront potentiellement enrichissantes et inespérées.

Au lieu de te demander où tu vas gagner le plus d’argent, demande toi : « Est-ce ici que Dieu m’appelle à travailler avec diligence et service ? »

2. Garde tes convictions

Il y a beaucoup d’endroits pour travailler que j’ai ignorés parce que je n’étais pas d’accord avec les produits qu’ils proposaient. Les habits qu’ils vendaient étaient indécents, provocateurs ou pornographiques. Ou encore, ils évoquaient des organisations ou objets qui s’opposaient à mes convictions. Ne compromets pas tes valeurs ou principes.
Aucun chèque ne vaut la peine de sacrifier tes croyances.

3. Parle avec tes parents

Si c’est ton premier emploi et que tu vis encore chez tes parents, maintiens la voie de la communication ouverte avec eux. Ma mère m’a conduit à mon premier entretien d’embauche. Elle m’a aidé à faire mon CV. Nous avons prié avec mon père. Ils savaient exactement où j’en étais dans mes recherches d’emploi, comment je me sentais et comment me conseiller.

4. Ne pense pas aux normes

Regarde les petites annonces et les pages d’emploi mais n’aie pas peur de déposer aussi un CV à des endroits qui ne cherchent pas explicitement à engager du personnel. C’est ce que j’ai fait et cette initiative m’a permis de décrocher un entretien d’embauche et plus tard l’emploi en question. L’assistante de direction était tellement surprise : « Comment as-tu su que nous cherchions quelqu’un ? », m’a-t-elle demandé. Je lui ai répondu de façon très innocente : « Je ne le savais pas ». Je savais seulement que je voulais travailler avec eux.

5. Poursuis l’impossible

N’aie pas peur d’aller chercher l’emploi que tu désires, même si tu sembles ne pas être qualifié pour celui-ci. Même si cet emploi te semble inaccessible, que l’on se moque de toi ou encore que tu ne l’obtiennes pas. Les jeunes peuvent faire des choses incroyables et inexpliquées. Nous pouvons prendre des emplois à responsabilité, exercer des emplois difficiles, excitants et importants. Toi comme moi, nous le savons. Donc postule à l’emploi que tu désires.

6. Sois créatif avec tes expériences

J’avais le sentiment que mon CV était quelque peu nul. Je n’avais aucune expérience professionnelle mais j’avais beaucoup d’expérience en tant que bénévole. J’avais aidé à l’école du dimanche de mon église, j’avais fait du tutorat à la bibliothèque et j’avais été bénévole dans une troupe de théâtre.

Tu n’as peut être pas d’expérience dans le monde du travail mais tu as de l’expérience. Sois créatif avec cette expérience dans ton CV, tout en étant honnête. L’intégrité est très importante au moment de chercher un emploi.

7. Informe-toi

J’ai été bénie d’avoir un conseiller d’orientation dans mon Église. Dès que j’ai commencé mes recherches, je l’ai invité à prendre un thé et nous nous sommes assis ensemble pour discuter du sujet. Avec la richesse de son expérience, elle m’a donné des conseils pour mon CV, m’a dit comment me comporter lors de l’entretien et m’a donné des astuces en général à propos du monde du travail.

Il se peut que tu n’aies pas accès à un conseiller d’orientation mais tu peux parler à des gens qui travaillent. Demande à ces personnes si tu peux voir leurs CV. Demande-leur des conseils pour les entretiens. Tu peux également chercher sur internet. Il est vrai qu’on y trouve des conseils épouvantables et stupides mais il y a aussi de bonnes informations et des astuces pour les entretiens d’embauche.

Informe-toi sur ta recherche d’emploi.

8. N’idolâtre pas ta recherche

Ne laisse pas cette recherche d’emploi devenir une fin en soi. Ne la laisse pas te consumer. C’est très tentant de prendre quelque chose de bien et d’en faire quelque chose qui devienne un péché.
Rappelle-toi que ta priorité dans ces recherches est de glorifier Dieu. L’une des citations la plus souvent utilisée par Paul est très pertinente ici :

« Ainsi, que vous mangiez, que vous buviez, quoi que ce soit que vous fassiez, faites tout pour la gloire de Dieu. » (1 Corinthiens 10.31)

9. Refuse un emploi qui va t’éloigner de Dieu

Depuis que j’ai un emploi avec des horaires qui changent chaque semaine, je dois être très flexible par rapport à mes disponibilités et je le suis, mais pas quand il s’agit du dimanche. Quand j’ai été recrutée, j’ai été très honnête avec mon manager : je ne peux pas travailler les dimanches et les mercredis soirs (je ne voulais pas abandonner le groupe d’étude de la Bible). Malgré le fait que je voulais cet emploi, l’église était plus importante.

L’église est l’élément vital du chrétien. Nous avons besoin d’être en relation avec notre communauté. J’ai vu les effets sur les relations de certains jeunes de mon Église lorsqu’ils ont trouvé un emploi le dimanche. Ils sont dévastateurs. Je ne dis pas qu’il n’y a pas d’exceptions mais si tu as le choix, ne prends pas un emploi qui va inévitablement t’éloigner de l’église.

10. Exerce ta patience

Il y a des cas rares, mais la plupart des recherches d’emploi sont un long processus. J’ai eu mon premier emploi quelques semaines après avoir commencé mes recherches et cela a été rapide. Je connais une personne de mon âge qui cherche un emploi depuis plus d’un an.

Cultive ta patience pendant que tu cherches du travail. L’impatience ne fera qu’augmenter l’imprudence et la méchanceté. Tu ne veux pas prendre n’importe quel emploi où tu pourrais être embauché. La patience te permet de comparer tes options et de considérer celle qui sera la meilleure pour toi, même si tu dois attendre.

11. Pense à l’avenir

Je te promets que cette vision utopique que tu as de ton futur travail prendra fin. La joie, l’euphorie que tu as quand tu commences un nouveau travail disparait avec le temps. C’est pour cela que c’est très important que tu te projettes dans l’avenir.

Pose-toi ces questions : est-ce que ce travail favorise la sainteté ? Est-ce que mes collègues seront un obstacle pour moi ? S’agit-il d’un milieu où les gens sont unis ou en discorde ? Ce travail sera-t-il bénéfique pour moi ou me détruira-t-il ?

12. Fais confiance à Dieu

Tu peux penser que ce dernier point est de trop mais il s’agit de la pensée la plus importante qui doit diriger ta recherche. Dieu est au contrôle de tout. Il a plus de moyens que nous. Il a déjà planifié notre avenir. Aie confiance en lui pour ta recherche d’emploi. Fais lui confiance s’il te donne un travail où s’il ne t’en donne pas. Fais lui confiance car il est tellement mieux que n’importe quel travail.

Fais lui confiance car il est en train d’augmenter ta confiance en lui, qu’il s’agisse de te donner un emploi ou de te tenir à l’écart de celui erroné.


Article traduit de l’anglais, avec autorisation. Tu peux trouver l’original ici.

Auteur : Jaquelle Crowe

Jaquelle, 19 ans, est éditrice en chef du mouvement The Rebelution (version anglaise de la Réb'). Elle contribue également au blog desiringGod et The Gospel Coalition.