Non, nous ne sommes pas trop occupés !

8 Jan 2017 Commentaires fermés sur Non, nous ne sommes pas trop occupés ! Deborah Spooner

« Désolé, ce n’est pas possible cette semaine, je suis trop occupé. »

« Si seulement j’avais plus de temps, je pourrai enfin me décider à faire cela. Je suis vraiment trop occupé. »

Nous avons tous prononcé ces mots. Nous estimons toujours que nous n’avons le temps de rien faire, tandis que nous courons partout et nous plaignons d’être si occupés.

Nous expliquons que nous irions faire du sport si nous avions plus de temps, que nous appellerions notre grand-mère si la vie passait plus lentement, ou que nous aiderions cet ami dans son projet si les activités ne se succédaient pas à une vitesse aussi folle.

Les années passent, et nous réalisons brusquement que nous ne parvenons jamais à entreprendre toutes ces choses que nous avions prévu de faire quand notre emploi du temps deviendrait plus léger. Pourtant, chaque journée de ces années était remplies. Et c’est nous qui choisissons comment remplir ces journées.

Peut-être que nous ne sommes pas si occupés et que ce n’est pas tellement que nous n’avons pas le temps de faire certaines choses, mais plutôt que nous ne prenons pas ce temps. Nous avons tous vingt-quatre heures à remplir chaque jour.

Si on regarde bien, depuis le lever jusqu’au coucher, nous choisissons ce qui va remplir ces heures, remplir nos journées et donc remplir nos vies. Ce que nous choisissons montre ce qui compte vraiment pour nous – ce qui est important. Cela révèle nos priorités.

Nous pouvons décider qu’aller en cours pour recevoir une éducation ou au travail pour subvenir à nos besoins et à ceux de nos familles, c’est important. Nous pouvons décider que parler à nos amis ou nos collègues, c’est important. Mais chaque choix que nous faisons passe par le sacrifice d’une autre option.

Nous pouvons décider que ce « temps pour moi » passé à regarder plus longtemps notre série préférée à la télé est plus important que parler avec notre famille. Nous pouvons décider que sortir dîner avec un ami, c’est plus important qu’apprendre le piano comme nous en avions l’intention depuis des semaines.

Tous les choix que nous faisons au détriment d’autres ne sont pas mauvais. Parfois, c’est seulement une question de goût personnel. Nous pouvons cependant aller au-devant de problèmes quand nos choix nous entraînent à négliger nos responsabilités envers les autres et envers Dieu.

Finalement, ce que nous choisissons de faire de notre temps révèle où est notre cœur – ou plutôt, cela révèle qui contrôle notre cœur, et donc nos actions et notre temps.

« Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. » (Proverbes 4.23)

Nos actions révèlent ce qui est important pour nous. Or, ce qui est important vient de ce qui a pris la première place dans notre cœur, de celui qui a le contrôle de nos vies. Et Dieu a demandé à régner sur nous – sur toute notre personne – ce qui implique de le laisser être souverain de notre temps.

Voici certains des choix auxquels nous faisons face aujourd’hui :

  • Nous pouvons prendre nos téléphones et vérifier les notifications, ou bien s’intéresser aux besoins des personnes qui nous entourent.
  • Nous pouvons employer notre temps à nous immiscer dans la vie des gens, ou bien leur proposer de passer vraiment du temps avec eux.
  • Nous pouvons continuer à choisir de remettre cette tâche au lendemain parce que cette émission est tellement bien, ou nous pouvons nous y mettre vraiment et voir nos rêves se réaliser.

Si c’est assez important pour toi, tu prendras du temps pour le faire. S’il est assez important pour toi, tu vas le laisser devenir ton Roi et tout lui abandonner – le temps comme le reste.

Il est temps d’arrêter de se cacher derrière l’excuse d’être « trop occupé » et d’affronter nos choix. Il est temps de regarder nos vies et de voir où se trouvent nos priorités. Il est temps de voir ce que nous voudrions sacrifier et ce pourquoi nous voudrions faire de la place.

« Être trop occupé », ça n’existe tout simplement pas !

Nous avons tous vingt-quatre heures dans la journée.

Et c’est à nous de faire nos choix.


Article original paru sur le site www.therebelution.com, traduit avec autorisation.

Auteur : Deborah Spooner

Deborah est étudiante et écrit pour le blog The Rebelution.

Voir tous ses articles →