La lettre d’amour de Dieu… et toi !

Rébelutionnaire, laisse-moi te raconter une petite histoire. Lis-la jusqu’au bout, elle te concerne !

L’histoire de Romain et Marie

Romain et Marie sont deux jeunes fiancés. Ils habitent loin, et ne peuvent pas se voir régulièrement. Romain écrit une lettre à sa fiancée. Celle-ci la reçoit, mais n’ouvre pas la lettre tout de suite, par manque de temps. Elle la laisse traîner, dans un coin de sa chambre, et continue ses tâches quotidiennes. Le lendemain, elle se dit qu’il serait bien qu’elle l’ouvre, histoire de ne pas froisser son fiancé. Mais elle n’a pas vraiment envie d’ouvrir la lettre. Elle trouve bien plus agréable d’allumer la télé, pour regarder un bon film. Elle laisse traîner une nouvelle fois la lettre. Quelques jours plus tard, plongée dans le train-train de sa vie, elle repense à la lettre. « Mince ! », se dit-elle. « Cela fait bientôt une semaine que Romain m’a envoyé une lettre, et je ne l’ai toujours pas ouverte ! Il faut quand même que je vois ce qu’il a écrit, sinon il risque de mal le prendre… Mais sa lettre est-elle vraiment intéressante ? Est-ce qu’elle me concerne ? ».
Après de longues hésitations et négociations avec elle-même, Marie se décide enfin à ouvrir la lettre de son fiancé. Elle lit quelques lignes, puis referme la lettre, sans grande émotion. Elle repose la lettre sur sa table de nuit, puis reprend le cours de sa vie.

J’arrête l’histoire ici, pour te poser une question : est-ce qu’on ne peut pas remettre en cause l’amour qu’éprouve Marie, vis-à-vis de son fiancé ? Est-ce qu’elle l’aime vraiment, en agissant ainsi ?

Bien sûr, il est impossible de sonder ce qu’elle pense réellement. Mais ses actes montrent bien les émotions qui remplissent son cœur : désintéressement, tiédeur, manque de passion.

Et nous dans tout ça ?

Peut-être que tu as compris où je voulais en venir. Dans cette histoire, Romain représente Dieu. Marie, c’est nous. Et la lettre d’amour, c’est la Bible. C’est juste une image, qui est imparfaite et qui comprends ses défauts, je le reconnais.

Mais malheureusement, nous agissons souvent comme Marie. La Bible, c’est la lettre d’amour de Dieu pour son peuple. C’est la Parole de Dieu. Dieu, le Créateur du ciel, le Maître de l’univers – infiniment grand et au-dessus de tout – a voulu nous dire quelque chose ! Et nous, nous négligeons si souvent sa Parole…

Oh, que nos cœurs sont tièdes ! Combien nous manquons de passion, de zèle !

Pour reprendre l’exemple du début, si Marie aimait vraiment Romain, son fiancé, elle aurait agi complètement différemment.
Dès la réception de la lettre, elle l’aurait ouverte, pour avoir des nouvelles de son fiancé ! Elle l’aurait lue, relue, repassée dans son cœur ! Elle aurait chéri sa lettre, en aurait pris soin ! Elle aurait éprouvé de la joie en la lisant !

L’attitude à avoir

Que nous puissions avoir la même attitude vis-à-vis de la Parole de Dieu. Ce sont ces sentiments qui animaient le psalmiste : « Ta parole est entièrement pure, et ton serviteur l’aime. » (Psaumes 119.140)

Nous pouvons également faire cette prière à Dieu : « Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de ta loi ! » (Psaumes 119.18)

Que Dieu nous ouvre les yeux, et agisse en nous par son Esprit, pour que nous réalisions la richesse que représente la Parole de Dieu et l’impact qu’elle peut avoir dans notre vie.

Une nécessité pour nous

Comment voulons-nous trouver nos repères dans ce monde de ténèbres, sans nous laisser éclairer par la lumière divine (cf Psaumes 119.105) ? Comment voulons-nous avancer dans cette vie, sans suivre les directions de la boussole parfaite (cf Psaumes 119.9) ?

Rébelutionnaires, passons du temps à lire et étudier la Bible ! Peu importe si cela implique de nous lever plus tôt, de renoncer à un temps de sommeil, de divertissement ou de repos. Dieu ne vaut-t-il pas bien plus que tout cela ? Il a donné son Fils pour nous sauver ! Il a sacrifié ce qu’il avait de plus cher ! N’est-il pas digne que nous lui consacrions du temps ?

Il y aurait tellement à écrire sur ce sujet… Dieu voulant, d’autres articles sont à paraitre. En attendant, restez connectés au blog. Mais bien plus que tout, restez connectés à votre Dieu !

Benjamin E
Auteur : Benjamin E

22 ans, parisien vivant à Bruxelles, étudiant à l'Institut Biblique Belge. Amateur de bons livres, apprenti blogueur et Webdesigner de formation. Mais surtout : passionné par l'Évangile, sauvé par grâce, disciple de Christ.

Voir tous ses articles →