La meilleure liste de défis !

Il y a quelques jours, nous avions lancé un concours… Kevin D., 18 ans, l’a gagné en proposant les meilleurs défis. Voici un message de sa part, avec sa liste. Bravo à lui, et bon courage pour la réalisation de tout ça !

Qui que tu sois, cher lecteur, j’espère que ça te donnera plein d’idées !

Un immense « Hello » aux rébellutionnaires qui me lisent.

Lorsque j’ai lu l’article posté aujourd’hui, appelé « ta liste de défis », j’ai instantanément pensé à la gloire de Dieu. C’est vrai, la Parole de Dieu nous demande de manger et de boire pour la gloire de Dieu (1 Corinthiens 10.31). À combien plus forte raison devrions nous penser à celle-ci lorsque nous envisageons de faire une liste de défis. En plus, j’ai pensé à ma vie car depuis quelques temps une partie de mes prières ressemble à une liste de défis, dans le sens où, ce que je dis me parait impossible à réaliser. Impossible, sans la présence du « Dieu de l’impossible » (Luc 1.37). Mais nous n’y croyons bien trop peu, n’est-ce pas ?

Devenons de véritables rébellutionnaires unis par le sang de Jésus-Christ !

J’ai eu une longue réflexion à ce sujet et sur les défis que j’allais présenter ; je veux me conformer à cette simple citation d’Augustus Toplady pour les réaliser : « Je viens les mains vides, simplement m’accrocher à ta croix ». Et je suis persuadé que la réalisation de « petits défis » nous sanctifie pour la réalisation de « plus grands ».

 

Les challenges que Jésus m’a déjà permis d’accomplir dans ma vie

  • Vivre avec ma mère, sans connaître mon père terrestre. Depuis que mon Créateur est devenu mon Père Céleste, ce défi est sous le contrôle de mon Sauveur.
  • Supprimer mes préjugés. Je vis dans un quartier HLM plutôt « pauvre » et « chaud » habité par une majorité « d’étrangers » de tous horizons qui partagent des religions et des cultures différentes. Cela m’a permis de supprimer certaines idées préconçues que j’avais sur ces personnes. Jésus aimait les riches et les pauvres. En fait, en y réfléchissant, je suis moi-même considéré comme « pauvre » aux yeux du monde, mais comme riche aux yeux de Dieu… Tout ça grâce à son Fils !
  • Ne plus avoir honte de l’Évangile : ce challenge n’est certainement pas à son terme, mais le Saint-Esprit agit lorsqu’on lui fait confiance, c’est carrément hallucinant.
  • Prier d’avantage : celui-ci n’est qu’à son début. Le fondement de ce challenge est un verset dans Jacques où il annonce que nous ne recevons pas, car nous demandons mal dans le but de satisfaire nos passions. « Réformer » mes prières a été réellement bénéfique, car j’ai vu Dieu agir, répondre, pourvoir fidèlement, et même davantage que ce que j’avais demandé. C’est frustrant de s’imaginer que Dieu ne répond pas, mais nous devons plutôt changer notre attitude et nos habitudes à son égard ; essayez, vous ne le regretterez pas !
  • Créer un court-métrage avec un ami qui me l’avait proposé. Nous avons pu faire un mini-film et évangéliser sur internet et dans plusieurs cinémas en France. C’est un court-métrage sur la violence d’un garçon et l’amour de Jésus.
  • Finir un Institut Biblique par correspondance que j’ai commencé à dix ans, je viens de le terminer ce mois-ci, à dix-huit ans… Ils m’ont accompagné spirituellement, et cela était vraiment bénéfique dans ma vie de disciple.
 

Les challenges à relever durant ces 5 prochaines années (à vérifier à la fin de l’année 2019, sauf si notre Maître est de retour, ou qu’il m’appelle pour le rejoindre !)

  1. Lire la Parole de Dieu entièrement quinze fois (mathématiquement, c’est la lire tous les quatre mois). Ça paraît beaucoup, mais j’aimerais simplement rappeler que c’est la Parole de Dieu ! Relis bien ma phrase : la Parole de Dieu ! Comment ne pas vouloir et aimer passer plus de temps à lire ce que nous offre celui avec qui nous allons passer l’éternité ? Il y aura des hauts et des bas : c’est pourquoi je remets ce gros challenge entre les mains de Jésus. Je pense qu’il est important pour la vie d’un disciple.
  2. Lire des livres qui m’intéressent : j’ai fais un cursus littéraire et je suis friand de lecture. J’essaie de lire plusieurs livres par semaine. Que Dieu agrandisse ma vision du monde, de ceux qui m’entourent, etc. La paresse concernant la lecture arrive plus tôt qu’on ne le pense… Ne nous croyons pas « debout » mais restons assis dans les mains de Dieu.
  3. Réussir ma licence d’histoire-géographie : j’entre cette année en première année et je prie le Seigneur de me guider dans mon travail. Je souhaite ardemment chercher le royaume de Dieu avec son aide, afin de vivre selon sa volonté.
  4. Aimer de plus en plus ma sœur : elle a 30 ans et ne connaît pas Dieu. Aimer, ça signifie lui montrer ma joie, l’aider dans ses difficultés, lui montrer l’amour qu’apporte Jésus-Christ, mais également prier quotidiennement pour elle.
  5. Connaître ma future femme pour fonder une famille, ou rester célibataire (c’est de la « folie » n’est-ce pas ?).
  6. Prier quotidiennement : les hommes de Dieu qui me font « rêver », à cause de leur vie ancrée en Dieu, passaient pour la plupart (voir tous) de longs moments dans la présence de Dieu à prier. C’est pourquoi j’aimerais prendre du temps pour mon Dieu. Non pas lui laisser les miettes, c’est-à-dire le prier quelques secondes avant de dormir, avant de manger ou avant de partir au travail. Mais lui donner du temps réellement, car toutes les fois où j’ai pu le faire, ma joie fut intense, ma foi fortifiée et ma vie affermie.
  7. Lancer le départ d’un « groupe de croissance » à Toulouse : se réunir toutes les semaines en groupe de deux à cinq disciples. Voilà l’idée qui m’est apparue cet été grâce à plusieurs amis (Laurent, Hugo…) qui utilisent cette manière de vivre : le « discipulat ». Mon rêve serait de voir des tas de groupes de disciples se créer durant ces cinq années, et qu’à Dieu revienne toute la gloire.
  8. Cheminer avec des amis étudiants : je souhaite rencontrer des étudiants à l’université et leur montrer l’amour de Jésus. Un des plus gros challenges dans ma vie est de voir les yeux d’un ami non-chrétien ouverts par la grâce de celui qui nous aime.
  9. Servir mon église d’une manière conforme à la volonté de Dieu.
  10. Atteindre les 15 000 fans sur www.facebook.com/boostetafoi : cette page Facebook aspire tout simplement à relayer des informations bibliques francophones, dans le but de fortifier, de répondre aux questions, de présenter des défis, des sujets de prières, des versets, des lectures personnelles, des témoignages… J’ai créé cette page il y a un peu plus d’un an, tout seul, sans pub, sans vraiment espérer quelque chose. Voilà que plus de 2500 francophones l’aiment, Chloé et Laurent sont deux nouveaux membres de la « famille » des administrateurs… Ce qui me réjouit, c’est que notre moyenne d’âge est de dix-sept ans environ. Nous souhaitons voir la nouvelle génération se lever pour Dieu !
  11. Saluer les nouvelles personnes dans les églises et apporter l’amour de Christ auprès des plus démunis, des moins « attrayants » à l’œil humain, les enfants, les plus âgés, etc. Tout ça nous est impossible sans l’aide de Dieu.
  12. Aider les habitants d’un pays pauvre : dis comme ça, ce serait tout nouveau. Mais plus je lis la Parole, plus j’aspire à avoir de l’amour envers mon prochain…
  13. Créer des moments d’évangélisation dans ma ville, dans ma fac, dans mon pays.
  14. Utiliser certaines passions (court-métrage et/ou pièces de théâtre) pour évangéliser.
  15. Avoir mon permis pour ne plus avoir à dépendre des autres ! Non je rigole… Je voudrais l’avoir pour l’utilité personnelle et commune.
  16. Visiter d’autres paysages pour voir la gloire de Dieu (vous voyez, le fait d’écrire un défi (comme le permis) permet d’en trouver un autre !)
  17. Écrire un livre : ça c’est vraiment impossible pour moi, mais pas pour Dieu! J’ai en vue d’écrire une histoire ces prochains mois.
  18. Savoir parler et lire l’anglais… Là, je vais très loin car j’ai des difficultés pour apprendre les langues. Et pourtant j’aimerais de tout mon cœur savoir parler cette langue, notamment pour lire et écouter certaines publications qui ne sont qu’en anglais. Ce challenge est comme un mur pour moi, mais j’ai décidé à partir de cette année, de ne pas le laisser tomber.
  19. Acheter un instrument de musique et commencer à apprendre… Je n’avais jamais pu le faire, n’ayant pas assez d’argent ni de motivation, mais Dieu m’a donné un peu des deux alors c’est quelque chose qui me plairait. Ma sœur est pianiste-batteuse-guitariste-chanteuse… Ça le fait pas trop ! Bref, assez de plaisanteries, je suis sûr que la musique peut m’apporter beaucoup : du travail, de la persévérance, la glorification de Dieu…
  20. Enseigner la Parole à d’autres : voulant être professeur d’histoire-géographie, j’aspire à enseigner aux autres ce que j’ai moi-même appris. Alors je prie pour avoir l’occasion durant ces cinq prochaines années, d’en faire de même bibliquement parlant.
  21. Pour finir, lorsque Dieu aura accompli dans ma vie ses plans et mes défis selon son bon plaisir, que je ne sois pas tenté de m’approprier le mérite. Soyons humbles dans les grandes œuvres de Jésus-Christ !

J’aimerais terminer cette liste de défis avec un verset tiré de la Parole, qui nous aidera tous :

Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur et ne t’appuies pas sur ta sagesse, reconnais le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. Proverbes 3.5

 

Pour aller plus loin, tu peux lire notre article sur pourquoi relever des challenges, et t’inspirer de la liste de défis de Mélissa !

Auteur : Kevin D.

Kevin, 17 ans, est toulousain, lycéen en terminale littéraire, créateur de BTF, et surtout disciple de Jésus-Christ.