À propos de Tony Anthony…

19 Juil 2013 64 commentaires
Crédits Photo : babelio.com
Crédits Photo : babelio.com

La plupart d’entre vous connaissent l’évangéliste Tony Anthony et ont lu son livre L’œil du tigre, dans lequel il raconte son témoignage. J’avais 16 ans lorsque j’ai lu cette histoire. Je l’ai trouvée si fascinante qu’une fois commencée, je n’ai pas pu m’arrêter. Et pour cause : le scénario de sa vie est digne d’un film d’Hollywood. Tout va à 200 à l’heure. On côtoie tour à tour des gangsters chinois, des gardes du corps d’élite et des forcenés chypriotes. Depuis ma lecture, j’ai offert le livre à de nombreux amis non chrétiens, et plusieurs d’entre eux ont été touchés par ce témoignage.

Ce livre a connu un succès fulgurant, et s’est vendu à 1,5 millions d’exemplaires dans 25 pays. Très vite, Tony est devenu une star internationale dans les milieux évangéliques. Toutes sortes d’unions d’Églises ont commencé à l’inviter pour animer des conférences d’évangélisation et raconter son témoignage. Fort de ce succès, Tony a lancé Avanti, un ministère dont le but est la propagation de l’Évangile dans le monde entier. Depuis, il sillonne le globe, allant dans les prisons, les Églises et les coins de rue, utilisant son histoire pour partager la Bonne Nouvelle.

Mais voici le problème. Depuis quelque temps, de plus en plus de chrétiens (dont des membres de Avanti) ont commencé à remettre en question la véracité du témoignage de Tony. Lorsqu’ils lui ont demandé de prouver certaines de ses déclarations (comme le fait qu’il ait été emmené très jeune en Chine par son grand-père, pour devenir un maître de kung-fu), tout ce qu’ils recevaient en retour était des réponses évasives. En octobre 2012, ce groupe de chrétiens concernés a envoyé à l’Alliance Évangélique (AE) britannique (l’équivalent du CNEF en Grande-Bretagne) un document remettant en cause le témoignage de Tony Anthony ainsi que son livre. L’AE a ensuite commissionné trois membres respectés de son comité directeur de mener l’enquête. Il y a une semaine, l’AE a publié ses conclusions sur son site (voici le lien [ENG]). Conclusion ? La majeure partie de l’histoire de Tony Anthony a été inventée. Ce n’est pas une rumeur, mais un fait : Tony a menti sur toute la ligne pour construire sa renommée. Depuis la publication des résultats, Avanti a officiellement déclaré la fin de leur ministère sur leur site. Tony, quant à lui, n’a toujours pas avoué avoir inventé son histoire.

Que faire, que penser ? Voici quatre éléments de réflexion :

1. De tous temps, certains prêchent l’Évangile pour de mauvaises raisons

L’apôtre Paul était confronté à de telles personnes. Il raconte aux Philippiens que certains « sont poussés par la jalousie et par un esprit de rivalité », et qu’« ils annoncent le Christ dans un esprit de rivalité, avec des motifs qui ne sont pas innocents » (1.15-17). Ne soyons pas dévastés par la nouvelle concernant Tony. Jésus nous avait prévenus (cf. Matthieu 7.20-23). Paul l’avait expérimenté. Voici comment Paul conclut son paragraphe : « Qu’importe, après tout ! De toute façon, que ce soit avec des arrière-pensées ou en toute sincérité, le Christ est annoncé, et je m’en réjouis » (1.18). Alors comme lui, réjouissons-nous plutôt que Dieu ait utilisé un homme vivant dans le mensonge pour conduire des perdus à lui.

2. Le mensonge de Tony ne change rien à la véracité de l’Évangile

Même si Tony est un menteur, l’Évangile demeure entièrement vrai. Paul le définit ainsi : « le Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Écritures ; il a été mis au tombeau, il est ressuscité le troisième jour, comme l’avaient annoncé les Écritures » (1 Corinthiens 15.3-4). La publication de l’enquête par l’AE ne change rien au fait que nous sommes pardonnés et que nous passerons l’éternité auprès de Jésus. Si Tony vous a encouragés à être un meilleur témoin, continuez à témoigner. Si le témoignage de Tony vous a conduit à Christ, continuez à vous accrochez à votre Sauveur.

3. Tony devra rendre des comptes à Dieu

Les yeux de tous sont braqués sur Tony. Comment réagira-t-il à la déclaration qui révèle que sa vie entière est construite sur du sable ? Dans la liste des sept choses qui sont en horreur à l’Éternel, Proverbes inclut deux fois le mensonge : « la langue qui répand des mensonges » et « le faux témoin qui dit des mensonges » (6.16-19). Ce que Tony a fait est grave, très grave. Il devra rendre des comptes à Dieu au jour du jugement. Paul dit aux Romains que « chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même » (14.12). Alors prions que Dieu donne la grâce à Tony de se repentir pour son péché avant qu’il ne soit trop tard pour lui, et de demander pardon au corps du Christ pour son mensonge.

4. Nous devons veiller sur notre propre cœur

La vie de Tony est un avertissement pour nous tous. Paul nous met en garde en disant que « si quelqu’un se croit debout, qu’il prenne garde de ne pas tomber » (1 Corinthiens 10.12). Nous aussi devrons rendre des comptes à Dieu pour notre vie. Alors dès aujourd’hui, plutôt que de pointer Tony du doigt, suivons l’exhortation que Paul, qui nous dit : « Faites donc vous-mêmes votre propre critique, et examinez-vous, pour voir si vous vivez dans la foi » (2 Corinthiens 13.5). Sommes-nous des exemples d’intégrité dans notre vie de tous les jours ? Cultivons-nous dans notre jardin secret des péchés cachés ? Rappelons-nous que « nulle créature n’échappe au regard de Dieu, tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte » (Hébreux 4.13).

Ensemble pour l’Évangile,

Sam

Auteur : Sam P-L

24 ans, Rébellutionnaire, marié à Fidji, étudiant en école d'ingénieur informatique à Lyon, et co-auteur du livre Fidji et Sam, étudiants.

Voir tous ses articles →