La Parabole du Semeur (Remix !)

Cette parabole parle d’un homme qui sème des graines dans son champ et qui n’obtient pas les mêmes résultats selon la terre où il sème. Et là, tu dois peut-être te demander : « Et alors ? » Oui, je comprends, tu as dû entendre cette parabole des dizaines (ou des centaines !) de fois, et tu te demandes franchement pourquoi encore en parler aujourd’hui à des rebellutionnaires actifs tels que toi. N’est-il pas temps de passer à l’étape supérieure ? Mais continue de lire, cette parabole te concerne bien plus que tu ne le penses…

Dès que Jésus a terminé de raconter la parabole, ses disciples lui demande de leur expliquer ce qu’elle veut dire ; comme d’habitude, ils n’ont rien compris ! Et là, il leur explique le sens de l’histoire, et ce que chaque type de terre représente. Et c’est ici que le « remix » dans le titre entre en jeu : imagine que Jésus ne parle pas de la conversion mais de la rébellution… Prêt ?

« Jésus leur dit : Vous ne comprenez pas cette parabole ? Le semeur représente les orateurs de Faithbook : Mike, Alex & Brett, Florent etc. qui sèment le challenge de la rébellution. Certains sont comme le bord du chemin où tombe le challenge : dès qu’ils l’ont entendu, Satan arrive et l’arrache de leur cœur. D’autres reçoivent le challenge dans des sols pierreux : aussitôt qu’ils l’entendent, ils l’acceptent avec joie.  Mais ils ne le laissent pas s’enraciner en eux, ils ne s’y attachent qu’un instant. Et alors, quand survient la détresse ou la persécution à cause du challenge, ils renoncent bien vite à la rébellution. D’autres encore reçoivent le challenge parmi des plantes épineuses : ils l’ont entendu, mais les préoccupations de ce monde, l’attrait trompeur de la richesse et les désirs de toutes sortes pénètrent en eux, ils étouffent le challenge et il ne produit rien.  D’autres, enfin, reçoivent le challenge dans de la bonne terre : ils l’entendent, ils l’accueillent et portent les fruits de la rébellution, les uns trente, d’autres soixante et d’autres cent. » (Marc 4.13-20 Remix)

On aimerait tous se reconnaître dans la quatrième terre, non ? Mais est-ce vraiment le cas ? Et puis comment savoir après tout quel type de terre on est ? Dans la suite de cette petite série, durant les prochaines semaines, on va décrire concrètement les 4 types de rebellutionnaire en utilisant des exemples très pratiques du quotidien. Reste connecté, et rends-toi compte à quel point les paroles de Jésus sont percutantes pour ta vie aujourd’hui !

Crédit Photo : Roger Smith

6 réflexions au sujet de « La Parabole du Semeur (Remix !) »

  1. Ping : La parabole du semeur customizé! « Étrangers et voyageurs…

  2. Encore une fois c’est super bien fait.
    Et oui ,la 4ème terre … Je le voudrais !
    Je me rend compte a quel point je suis vite retombé, ça me fait mal quand j’le vois :/ Je me reconnaitrai plus dans la 3ème terre … mais tout ça, je ne cesse de dire que c’est du a la reprise des cours ( quelle bêtise ce truc de cours hein ?)

  3. Rappelle-toi Aurélie : la rébellution n’est pas avant tout une question de grands évènements qui frappent les yeux mais une attitude de coeur devant Dieu.

    Il est possible de vivre le quotidien, même s’il est souvent frustrant, avec une attitude de confiance en Dieu pour les difficultés, de reconnaissance pour ses bénédictions, d’obéissance envers ses commandements etc.

    Mais c’est vrai : plus facile à dire qu’à faire… On va essayer de réfléchir ensemble à comment vivre un quotidien qui semble bien trop souvent banal en tant que rebellutionnaires et écrire des posts pour nous encourager dans cette direction.

    Reste connectée petite soeur =).

  4. Ping : La parabole du semeur customizé! | NotreEglise.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>